Vous êtes sur BLOGS > Archéologie : Les premiers Européens Accueil | mai 2010 »

avril 2010

30/04/2010

Des outils racontent des centaines de milliers d'années de cultures humaines

Quelques-unes des images qui ponctuent les grandes étapes de changements d'outils entre 1, 8 million d'années et - 5 000 avant notre ère. Filmé en studio Jacques Pelegrin est replacé dans un décor qui correspond à l'époque évoquée.

Pelegrinchopperweb galet aménagé (ou chopper) Dmanisi -1,8 million d'années.

Bifaceafriqueweb Paysage africain et biface africain. Le biface est utilisé en Afrique dès -1,3 million d'années. Je remercie les équipes de l'IPH (Institut de Paléontologie Humaine, Paris) qui m'ont permis de filmer ou photographier plusieurs outils lithiques.

Pelegrinbiface Biface vers -600 000 avant notre ère.

Dans le film sont mis en images l'élaboration des outils de Néandertal et ceux des Homo Sapiens qui se dispersent en Europe vers - 35 000 avant notre ère.

Ici, dessin des lames et pointes de ces Homo sapiens. Pointes en os, ou lames de silex.

A droite, vers -19 000, Homo sapiens, taille de longues lames (feuilles de laurier), remarquable technique.

Aurignacienpointeweb  Pelegrinlaurierweb

taille de silex entre -1 000 et -5 000 (Néolithique)   

Pelegrinneolithiqueweb   Pelegrinchasseen2 

et vers -3 000 avant notre ère. 

Nous avons assisté, en raccourci, à ces centaines de milliers d'années de changements de techniques et donc de compétences, de connaissance, de modes de pensées. C'est ce que je retraduis dans le film.  

  

 
 

 
 
 
 

28/04/2010

Histoires d'outils : des chercheurs racontent, expliquent :

L'histoire des hommes est aussi celle de ses outils. Des outils qui sont le prolongement de sa main. 

Plusieurs chercheurs nous ont apporté leurs connaissance, leurs expériences et permis de mettre en images quelques-unes des étapes importantes de l'histoire des hommes, des européens. Eric Boëda, Jacques Pelegrin, Luc Moreau, Serge Maury, entre autres,  nous ont accompagnés tout au long de l'écriture des films. 

Leurs travaux permettent de comprendre les modes d'élaboration d'un outil lithique (chopper, biface..) et de saisir les processus cognitifs qui président à son façonnage. 

Jacques Pelegrin après des années d'expérimentation, a acquis une remarquable compétence dans la taille des outils lithiques. Mettre son travail en image c'est donner à voir un pan de nos capacités à trouver de nouvelles techniques de taille et donc de nouveaux outils. Ce qui me fascine c'est de voir comment en 2 millions d'années l'outil change, s'adapte, rend compte de nouvelles compétences. Ce qui frappe surtout, ce sont les intervalles entre les changements de techniques. Il a fallu plusieurs centaines de milliers d'années pour que soit adoptée la technique du biface. Et cette technique est conservée  pendant des centaines de milliers d'années. Mais plus on avance dans le temps plus les intervalles entre les changements techniques se réduisent. De la pierre au métaux il a fallu plus de 2 millions d'années ; du cuivre, au bronze et au fer quelques milliers d'années seulement. Et moins de 2 000 ans pour la construction d'un nouvel outil : l'ordinateur. En attendant les nouveaux prolongements de nos mains : robots, cyborgs...

Dans les films sont mis en images quelques unes des principales étapes des changements d'outils lithiques. Notre parcours en Europe s'appuie aussi sur ces grandes périodes de la Préhistoire.

En studio, nous filmons Jacques Pelegrin. Il "taille" des outils : chopper, biface, Levalois (néandertal), Homme moderne (Home sapiens)... Du Paléolithique au Néolithique nous suivons les changements techniques. Le tournage est fait en studio fond bleu - les images sont ensuite incrustées dans le décor choisi.

Pelegrinplateau1
Pelegrinplateau2web Jacques Pelegrin dispose des lames.

Suite d'images dans la note suivante....... Différentes techniques de taille.
  


26/04/2010

Climats : les images des films

Voici quelques images extraites des films. Lors de notre voyage nous prenons des photos de chaque site ou région évoqué. Avec l'appui des Préhistoriens locaux et de la documentation réunie nous recomposons le paysage à une période donnée ou nous montrons comment un même paysage a pu changer d'une période à une autre. On voit aussi comment la faune a changé. 

Dmanisi (Géorgie) : le site avec le lac il y a 2 millions d'années

Dmanisiweb 

La vallée entre la France et les îles britanniques maintes fois recouverte par les flots, asséchée lors des périodes glaciaires. Y coulèrent la Tamise et la Seine réunies en un seul fleuve...
Mancheweb 

Paysages de la Caune d'Arago (Pyrénées) 3 périodes, 3 types de végétation, 3 faunes différentes.

Caunearago1  Caune-arago2
Caunearago3
Vallée devant la grotte d'Isturitz-Oxoclaya (Pyrénées)   Isturitz 

 Néolithique: Agriculture et nouvelles espèces : le blé, les vaches, les cochons..... (j'en parlerai plus tard)

Mutation1
 
 
  

25/04/2010

Un enjeu : les climats

Le climat et le réchauffement climatique sont à l'ordre du jour. L'enjeu est d'importance. Tout au long de nos voyages en Europe nous retrouvons l'histoire des climats et de leurs conséquence sur la destinée de la planète.

Les deux films sont donc traversés par des références aux grandes variations climatiques qui ont marqué la vie des hommes, de la faune et de la flore. Les travaux de climatologues, paléoclimatologues, géographes, spécialistes de la végétation et de la faune vont me servir à évoquer les rythmes climatiques, les changements de paysage, apparitions et disparitions d'animaux. Dans tous les sites et musées une référence particulière est faite aux climats et paysages de la régions à différentes périodes.

Ce qui me frappe d'ailleurs c'est l'attention portée par tous aux climats, aux conditions de vie que cela a pu impliquer. L'exemple le plus répétitif étant le destin de Néandertal. Objet de toutes les attentions (fantasmes ?) Néandertal (ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre ?) disparaît et souvent le climat est convoqué pour justifier cette disparition. Dans le film nous faisons référence à plusieurs recherches en cours (D'Errico, Banks, Kagemaya, voir infra).

Une scène entière est consacrée aux cycles de Milankovitch, scientifique qui le premier prouva la corrélation entre les mouvements astronomiques et les variations climatiques terrestres.

La mise en image de ces cycles pour un grand public fut laborieuse mais la scène réalisée par les infographistes est de qualité (animation).

Milankovitch-web
 


Pour toute information complémentaire je vous renvoie à la page web suivante.

https://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/XML/db/planetterre/metadata/LOM-milankovitch-2005-09-27.xml

À partir des travaux des scientifiques plusieurs paysages ont été recomposés. Nous nous sommes servi des photos prises pendant les tournages pour situer le cadre actuel et transformer le paysage et nous replonger dans une ou plusieurs périodes. Une attention particulière est faite à la baisse et remontée des océans et mers.


Voir note suivante : changements de paysages, animations remontée des océans...

22/04/2010

Carte de notre parcours et des territoires/régions dont je parle.

Carte du parcours

En trait noir le parcours en voiture d'un site ou un centre d'étude à un autre. Quelques milliers de kilomètres !!!

En trait blanc voyages en avion : Helsinki : rencontre avec des généticiens et des archéologues, Grèce : Athènes, Nauplie et la grotte de Franchti.

Carte_voyageweb 

Les régions/territoires évoqués dans les films. Zones beige foncé. 

Carte_centre_interetweb
 

Demain, le parcours et la question des climats au paléolithique et néolithique. Comment en parler dans les films, les mettre en images...


 

21/04/2010

Le tour d'Europe des premiers européens

Je l'évoque dans mes précédentes notes : notre tour d'Europe fut passionnant, mais guère facile à organiser. 

Heureusement, les Préhistoriens de tous pays furent unis (pour une fois) dans cette quête ! Chacun y alla des contacts, des conseils, des envois d'articles... Peu à peu se dessinent alors le trajet et les régions que nous allons parcourir. Il a fallu faire des choix. Nous ne pouvions pas aller partout. L'important est d'arriver à aborder les grandes lignes et les grands enjeux du peuplement européen depuis plus de 1 million d'années.

Il nous faut aussi faire un choix parmi les nombreuses disciplines qui investissent le monde de la Préhistoire.

Notre voyage dans l'espace et le temps de l'Europe nous conduit à la rencontre d'archéologues, d'anthropologues, de généticiens, de spécialistes d'art pariétal, géologues, spécialiste de la taille de la pierre, spécialiste du Bronze, de chimistes, physiciens, mathématiciens ou statisticiens spécialistes d'imagerie en 3D...

Je  découvre que l'étude de la Préhistoire  s'appuie sur des investigations scientifiques très approfondies qui convoquent les outils les plus sophistiqués de la science actuelle.

Notre parcours en Europe va essayer de mettre en valeur ce monde de la science et de la Préhistoire. C'est un des points auquel je me suis attaché : que ces 2 films rendent compte des démarches scientifiques menées par des milliers de Préhistoriens passionnés par l'aventure humaine.

Le parcours: Géorgie, Espagne, France, Finlande, Grèce, Italie, Bulgarie, Roumanie, Hongrie, République Tchèque, Autriche, Allemagne, Grande- Bretagne

Dans chacun de ces pays le choix des lieux est déterminé par les rencontres (avec nombreux échanges préalables) avec les Préhistoriens et la ligne éditoriale définie lors de l'écriture du scénario et story-board. 

Impossible d'aller dans tous les pays mais plusieurs sont cités dans le film : Pologne, Ukraine, Serbie, Portugal...

La Préhistoire en Europe est riche en découvertes et informations.... et pour l'équipe du film ce fut (c'est encore) une véritable "révolution" car en général la connaissance de la Préhistoire est bien parcellaire. 

D'autant plus que son enseignement est plus que réduit. Mais de cela nous reparlerons.

Découverte-chauvet  

Image composite du film: tournage studio fond bleu et image grotte Chauvet

18/04/2010

Atapuerca (Espagne)... les plus anciens fossiles d'Europe occidentale

A flanc de tranchée, dans ces grottes comblées et en cours de fouille, ont été trouvés les plus anciens fossiles d'Europe occidentale datés de - 1,1 millions d'années.

Dans la grotte, dans laquelle nous descendons, a été découvert un puits. Plus de 30 squelettes y furent déposés volontairement à une même période. Au-dessus un biface - rouge et jaune - posé. Ces ossements sont datés de - 350 000 ans. Ce site a été occupé par des hominidés depuis des centaines de milliers d'années. A cette date, des pré-néandertaliens ou néandertaliens occupent les lieux.

Quelques photos des archéologues et paléontologues...

J.M.Bermudez de Castro et Eudald Carbonnell 

J.L. Arsuaga et son équipe au fond de la grotte : ils nous décrivent la découverte des ossements et du biface datés de - 350 000 ans avant notre ère. Le biface déposé intentionnellement est un acte symbolique émouvant.

Castro-carbonnelweb Arsuaga1web

et l'équipe de tournage (à droite) : Directrice de production, Opérateur prises de vues, Ingénieur Son.

Atapuerca-equipeweb

Après la Géorgie, l'Espagne...

Mais avant de terminer le récit de notre tournage en Géorgie je me pose une question : quelle est la relation entre la découverte récente d'hominidés datés d'environ 1,8 million d'années en Afrique du Sud (revue Science) et la présence d'autres hominidés en Géorgie (entre la Mer Noire et la Mer Caspienne) à peu près au mêmes périodes. Sont-ils des espèces différentes ? Une autre lignée ? Une partie du foisonnement d'espèces ? Je me pose la question. Une réponse ? Des remarques ?

Dmanisi donc où sont trouvés les fossiles les plus anciens aux marges de l'Europe. Difficile de montrer dans le film les sites archéologiques qui prouvent des occupations de l'Europe occidentale vers 1,3 million d'années, mais sans fossile, uniquement avec de l'industrie lithique (notamment en France).

Mais comment ne pas évoquer en Espagne le site d'Orce (sud de l'Espagne) (Fuente Nueva 3 et Barranco León). Entre le paysage actuel et ce qu'il fut il y à 1,3 million d'années, quelle différence ! Aujourd'hui sec, autrefois marécageux.

Un plan du film va être consacré à l'évocation des marécages au bord desquels vécurent des hommes et une faune africaine : comme l'hippopotame... (difficile de montrer des rongeurs !!!)

(Je vais vous parler plus tard des choix faits pour représenter les animaux... et les hommes... )

Toujours en Espagne, mais au nord, près de la belle ville de Burgos, le site de Atapuerca. J'y viens en repérage au printemps et j' y reviens avec l'équipe de tournage début juillet. Surprenant ! Sur le site, plusieurs chantiers sont ouverts et des centaines de Préhistoriens y travaillent. C'est ici que l'on a découvert les fossiles les plus anciens d'Europe occidentale. Donc un site fondamental. D'autant plus intéressant qu'il a été habité pendant plusieurs centaines de milliers d'années et que sur un même lieu on peut retracer une partie de la Préhistoire de la péninsule ibérique. Et ouvrir des pistes de réflexion sur le peuplement européen.

La rencontre avec les archéologues, paléontologues et géologues est passionnante. Eudald Carbonnel, Jose Maria Bermudez de Castro, Juan Luis Arsuaga nous font revivre l'histoire des découvertes. Autour de nous, étudiants et chercheurs grattent, fouillent, époussettent, mesurent, entrent les données...

Photos : le site d'Atapuerca - à flanc de tranchée, la grotte comblée est fouillée - le site est immense et il y a plusieurs espaces de fouille.

Atapuerca5web

15/04/2010

Aux marges de l'Europe... sur le continent européen... Dmanisi

Arrivée en Géorgie, à Tbilissi, puis en route vers Dmanisi où sont découverts, en 1999 puis en 2007, des fossiles datés de 1, 8 million d'années environ. Le site est sur un plateau rocheux encadré par deux ravins creusés depuis 2 millions d'années dans les coulées de basalte survenues lors de l'éruption d'un volcan voisin. Des géologues français visitent le site ;  ils nous expliquent la formation géologique de ce plateau.

Cela me donne l'idée de proposer la reconstitution de ce paysage tel qu'ont pu le connaître les habitants des lieux il y a 1, 7 million d'années. Pas de ravins et de rivière mais une plaine et un lac. Une image du film est en train de naître. Les infographistes reprendront les photos et concevront le plan (passage du décor actuel au décor de l'époque puis zoom sur personnages sur site reconstitué...).

Sur ce plateau un village médiéval réputé a longtemps été habité, c'est sous les ruines que furent découverts les fossiles. Que les scientifique appellent Homo georgicus... proche de Habilis et de Erectus (asiatique). 

Quelques photos : le plateau creusé par les ravins - le plateau et église médiévale -

Plateaudmanissi-plweb Egliseet-site-largeweb
Lordkiweb David Lordkipanidze, le site, un galet aménagé (semblable à ceux trouvés en Afrique, orientale, à Oldowan)
Site-dmanisiweb Galet-aménagé1web

Je vous conseille un site excellent et passionnant sur la Préhistoire:

https://www.hominides.com/

https://www.hominides.com/html/documentaire/les-premiers-europeens-0295.php 
   
 

14/04/2010

Du story-board aux voyages de repérages et même tournages

Légende des deux dessins (voir note précédente) : le premier  illustre les lieux les plus anciens connus (de - 1,8 million d'années à environ - 900 000 ans avant notre ère) qui seront évoqués dans le film 1.

Le deuxième dessin illustre une période datée de - 32 000 environ - en Allemagne - (on en reparlera)

Le site le plus ancien est aux marges de l'Europe : en Géorgie, à Dmanisi. C'est là que l'on a retrouvé les fossiles (crânes, mâchoires...) datés de 1, 8 million d'années.

Donc, en route pour la Géorgie. Accueil à Tbilissi  par une archéologue Ana Mgeladze et le responsable du Musée Archéologique de Tbilissi et du site de Dmanissi, David Lordkipanidze. Présentation des fossiles. Datés de 1, 8 million d'années.

Question que se posent les Préhistoriens : à quelle lignée peut-il appartenir? Habilis? Ergaster ? 

Il serait sorti d'Afrique vers - 1,9 million d'années.  Le voici, précieusement conservé dans sa boîte  et à côté :

Photo :Habilis-Ergaster-dmani Habilis-erga-dmani 

En route pour le site de Dmanissi (Dmanissi  41.19.44.70.N - 44.11.42.62.E) - ......