Vous êtes sur BLOGS > Archéologie : Les premiers Européens « mai 2010 | Accueil | juillet 2010 »

juin 2010

19/06/2010

Préhistoire et Territoires : à Vilnius (Lituanie)

Invité par le Centre Culturel Français de Vilnius (Lituanie). Ce Centre, sous la Direction de Pascal Hanse, développe une très intéressante politique culturelle. Cet été une série de rencontres est organisée autour du thème : Territoire et Identité . C'est dans ce cadre que le film (version 104 mns) est présentée dans une salle de cinéma. il est sous-titré en lituanien. La salle est pleine. Le lendemain, rencontre avec le public et discussion.(voir le site du Centre Culturel : https://www.centrefrancais.lt  et le blog riche en informations https://didzioji1.blogspot.com/)

Parler de Préhistoire c'est nécessairement aborder les notions de territoire et d'identité. C'est ce que j'ai vécu avec toute l' équipe lors de notre parcours en Europe, de notre voyages dans plus de 12 pays d'Europe. Nous avons redessiné notre perception de l'espace européen. Nous avons traversé l'Europe de long en large mais aussi en profondeur, celle du temps. Expérience forte.

Tout d'abord l'histoire de la Préhistoire est liée au cadre de son émergence: le XIXème siècle. 

1) La naissance des Nations : les peuples deviennent souverains et redéfinissent leur espace et leur identité face aux anciens territoires et symboles impériaux et royaux. Les enjeux nationaux autour de la Préhistoire vont être importants:  - besoin de se créer un peuple fondateur (souvent imaginaire)(Nos ancêtres les Gaulois !),  - moyen d'affirmer sa supériorité car l'on pense sa nation ou même l'Europe sont le territoire d'origine de l'homme. - récupération par les nationalismes les plus exacerbés et dérives fascistes et racistes. L'espace territorial acquiert une nouvel définition, un nouvel espace symbolique s'impose.

2) La science (fille de R.Descartes) veut comprendre l'Homme et la Nature. L'explorer. Ce ne sont plus les territoires de Dieu qui sont l'objet d'étude mais les territoires  des hommes. (Ch.Darwin, entre autres, marque une étape). Et les découvertes de fossiles et d'objets vont remettre définitivement en cause l'espace et le temps des hommes. Chaque découverte repousse les dates de présence des hominidés sur la planète et, pour ce qui concerne le film, en Europe. C'est une perpétuelle remise en cause des limites.Et donc des enveloppes identitaires que l'on se forge. Il a fallu accepter que plusieurs espèces d'hommes aient peuplé la planète.En Europe, Néandertal versus Homo sapiens a été un enjeu identitaire qui reste d'actualité. Et la récente découverte dans le nord de l'Europe d'une phalange a reposé la question d'une troisième espèce d'hominidés sur notre continent. 

3) Le travail des Préhistoriens a partie liée avec la question de territorialité et d'identité. Leurs méthodes de découpage de l'espace de travail sur site, l'étude des objets, les conclusions sur les migrations, déplacements, échanges sont autant de moyens mis en place pour comprendre comment un groupe, un tribu, un peuple ont organisé leur territoire. Et donc comment on peut définir leur (s) identité (s). Un territoire de chasse, la présence d'objets, de fossiles, de productions artistiques, de zones d'habitations ... sont autant d'indices qui permettent de cerner des territoires. 

Ce que j'ai découvert en faisant ce film c'est cette nécessaire remise en question de notre perception des notions de territoire et d'identité. La perpective préhistorique relativise les enjeux territoriaux contemporains ou ceux que l'on nous a inculqués au cours de notre scolarité. L'enseignement de la  Préhistoire est de plus en plus éliminée des cursus scolaires. C'est une erreur politique et idéologique.

PechMerlemainweb
Grotte de Pech Merle (France)

Main et signes 

15/06/2010

Néolithique et figuration

L'histoire de l'Humanité est intimement liée à l'histoire de la figuration. A la représentation du monde, de son entourage et d'elle même. C'est une question fascinante. 

Quand, pourquoi dans quelles conditions les hommes ont-ils commencé à vouloir représenter leur environnement, la Nature qui les entourait. Qu'ont-ils retenu et quelle place occupaient ces "formes", ces "représentations '' dans leur imaginaire ou dans leur système symbolique ?.

Les films mettent en image quelques une des représentations qui jalonnent notre histoire. Je n'ai pas parlé des premières traces d'expression graphique connues (Afrique du Sud-80 000 avant notre ère) mais j'aborde l'émergence de la représentation en Europe. Les représentations d'animaux sont nombreuses et structurent le monde du Paléolithique. Mais, ici, je voudrais plutôt poser la question suivante : qu'est - ce qui fait que à partir d'une certaine époque la figuration humaine s'impose, devient fondamentale dans les modes d'expression (peinture, sculpture ...). 

Jean-Paul Demoule, dans son très beau livre sur la Naissance de la Figuration, développe cette question.(notions reprises dans le DVD)

Une autre personne interrogée dans le film (et longuement dans le DVD) Sven Hansen (Berlin) aborde aussi cet enjeu de la naissance de la figuration. J'y reviendrai.

Un des points qui reste pour moi mystérieux, c'est la raison pour laquelle c'est vers la fin du Paléolithique qu'émerge la figuration humaine. Qu'est-ce qui fait que peu à peu les hommes ont commencé à se représenter, donc à avoir une conscience de leur image; avec la capacité de la projeter sur une surface ou la modeler ? Comment s'organise une nouvelle pensée symbolique ? 

Ce qui est aussi intéressant c'est ce va et vient entre réalisme et abstraction. Un mouvement qui ponctue l'histoire de l'art. Voilà un autre domaine de réflexion.

Quelques images du film - d' autres à venir - notamment Néolithique (Roumanie)

Chauvet Grotte Chauvet

Mammouth-allemagne Mammouth - région Hohle Fels - Ulm (Allemagne)
Brassempouy Brassempouy (France)
Isturitz Istutitz - Oxocelhaya  (France)
    

09/06/2010

Génétique et populations

Les recherches en génétique apportent souvent de nouvelles informations sur nos origines, les mouvements de populations, les filiations...

Ces notions sont esquissées dans le film car c'est un sujet complexe et un peu ardu (euphémisme) à mettre en image.

Une information extraites du New York Times.

https://www.nytimes.com/2010/06/10/science/10jews.html?partner=rss&emc=rss

Jewish communities in Europe and the Middle East share many genes inherited from the ancestral Jewish population that lived in the Middle East some 3,000 years ago, even though each community also carries genes from other sources — usually the country in which it lives.

(...) voir sur le site.


Autre information: les films sont en ligne sur le site d'ARTE

arte.fr

video

(vous pouvez laisser un commentaire... envoyer à des amis...)


Grotte-de-lavacheweb

Image du film : Grotte de la Vache, Pyrénées, os gravé  : des chasseurs et un auroch. - Magdalénien.

08/06/2010

Le DVD ....en préparation

Le DVD est en cours de préparation avec les 2 films de 53 minutes chacun (Episode 1 : de -1,8 millions d'années à -20 000 ans avant notre ère et Episode 2 : de - 20 000 à - 3000).

Il y a aussi un DVD avec des bonus. Un making off avec les dessins du story board, les dessins des animations, les écritures graphiques, leurs étapes, la création des images en synthèse 3D...

Et des interviews de quelques uns des scientifiques rencontrés en Europe.

Jean-Jacques Hublin (Institut Max Planck - Leipzig)Evelyne Heyer (CNRS - Musée de l'Homme - Muséum National d'Histoire naturelle)

Jean- Paul Demoule (Enseignant Paris 1 - Ancien Directeur INRAP)

Jose Maria Bermudez de Castro (Anthropologue, Atapuerca (Espagne)

Eudald Carbonel, anthropologue (Atapuerca)

Svend Hansen, Archéologue (Berlin)Nick Conard , Archéologue (Tübingen)

Serge Cassen, Archéologue, (CNRS - Université de Nantes)

Jiri Svoboda , Archéologue, (République Tchèque)
Ja
cques Pelegrin (Enseignant Paris X , spécialiste taille lithique).

Jean Clottes , Archéologue.

Un livret de 36 pages avec des articles et de images du film.

Speciationweb 

Episode I : Néandertal et la question de l'accentuation des traits néandertaliens d'Est en Ouest. Autre thème abordé: les possibilités d'hybridation Néandertal - Homo sapiens dans les zones(voir les récentes découvertes Max Planck Institut Leipzig) 


PUBLICATION DVD INA (voir sur ina.fr) le 7 septembre 2010.

et chez tous les distributeurs DVD, les Musées d'archéologie, les sites archéologiques



03/06/2010

Des mutations et de l'avenir de l'Homme...(suite)

Vint le temps où l'Homme pris position face à la Nature. En ce temps là, les conditions de vie avaient peu à peu changé. Les Homo sapiens sortaient de longs millénaires de grands froids. Jusqu'à Bordeaux, les terres restaient gelées la majeure partie de l'année. Quelques grands espaces de steppes et de belles vallées abritaient les familles, clans et tribus. Et puis peu à peu, selon un cycle bien défini, la terre commença à se réchauffer. Et ceux qui en profitèrent les premiers habitaient dans cet bel espace : le Croissant fertile. 

Entre les fleuves Tigre, Euphrate, Jourdain et jusqu'au Nil tout allait changer, et changer l'histoire de l'Humanité.

Entre -12 000 et - 7000 (quelques 5000 ans, néanmoins !) les modes de vie ont changé. Alors qu'en Europe les groupes remontaient lentement vers le Nord au gré du réchauffement, dans le Croissant fertile une nouvelle économie est en train de se développer: les peuples de chasseurs-cueilleurs se sédentarisent. Cette sédentarisation a des conséquences fondamentales pour nous en terme de mutations. Les plantes sauvages et les animaux sauvages vont être domestiqués Et cette domestication bouleverse un ordre pluri-millénaire.

Plusieurs foyers de domestication apparaissent simultanément dans le monde entier.

Je développe cette radicale transformation et ses conséquences en m'appuyant sur les travaux de scientifiques et notamment ceux de Jean-Denis VIGNE et de ses collaborateurs.Voir ses écrits ou quelques articles (exemple: https://www.larecherche.fr/content/recherche/article?id=10387)

Les travaux de Jean Guilaine, Jean Zammit me servent aussi.

L'intérêt de ces recherches est de travailler à partir de données génétiques et archéologiques étudiées dans plusieurs régions du monde.

Ainsi, on voit comment des plantes sauvages comme le blé, l'orge, l'avoine, le millet....sont domestiquées. De même des animaux comme l'auroch ( ancêtre du boeuf), le bouquetin (chèvre), le sanglier (cochon)...etc etc.

Si il y a pu y avoir du hasard dans le processus de mutation chez ces plantes et animaux il est clair que c'est le fruit de choix délibérés des hommes. Ils ont appris à maîtriser, à croiser, à encadrer, (enfermer) et donc canaliser les mutations qui ont fait que peu à peu ils ont obtenu le type de plante ou d'animal voulu.

La  " Nature " va devenir un objet maîtrisable. Et depuis cette période, les hommes n'ont eu de cesse de vouloir comprendre l'infiniment petit et l'infiniment grand. Ils ont échaffaudé des théories (d'Aristote à Descartes). 

La récente capacité de recréer un génome (l' équipe de Craig Venter a fait un copier coller du génome d'une bactérie qui existe dans la nature ) et de donner vie à une cellule synthétique me semble être un nouveau tournant dans l'Histoire de l'Humanité.

Et sujet à débats fondamentaux.  Mutation-animaux Image du film : Mutation de l'Auroch en boeuf. Animation de dessins (dessins animés par Julien Jourdain de Muizon) - décor maison en 3D.

Des mutations et de l'avenir de l'Homme...

Ils l'ont fait : l'équipe du laboratoire de Craig Venter a synthétisé le code génétique (génome) d'une bactérie. (Il l'a inséré dans une autre bactérie qu'il a fait vivre). La vie artificielle vient de trouver un nouveau point d'application. C'est une étape majeure dans la biologie synthétique. C'est un événement qui a aussi des répercussions philosophique.

Mais l'histoire de la maîtrise sur le biologique, sur les mutations génétiques ne date pas d'aujourd'hui. La volonté de maîtriser la Nature, ne date pas d'hier !

Il y a plus de 8000 ans, alors que l'humanité commence à passer d'une économie de chasse à une économie d'agriculture et d'élevage (Le début du Néolithique) nous assistons à des changements.

Les animaux et les plantes  sauvages vont être domestiqués et nous assistons à des transformations radicales, des mutations irreversibles.

(à suivre...)